Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Médias officiels, chiens de garde de l'Oligarchie

"Sans théorie révolutionnaire, pas de mouvement révolutionnaire"

Les chaines de télévision ont voté Front national

Une poussée de l’extrême-droite ? Servie sur un plateau par les chaînes de télévision, qui ont accordé au Front national, dans les dernières semaines, un temps d’antenne bien supérieur à son poids réel, et largement supérieur à celui des écologistes et du Parti de gauche.

Parmi la myriade d’organismes qui composent l’Etat français, il y a en un qui s’appelle le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA). Parmi les tâches de ce conseil, l’écoute des chaînes de télévision afin de mesurer l’équité dans la distribution des temps de parole aux principaux partis politiques. En période électorale, le Conseil est particulièrement attentif.

Que s’est-il ainsi passé à la télévision dans les dernières semaines, entre le 10 février et le 14 mars ? Un fort déséquilibre de la parole : "Le Conseil a relevé que le traitement de l’actualité électorale au niveau national est caractérisé par le faible accès à l’antenne des représentants de l’UMP et du parti socialiste ainsi que par la persistance de la surreprésentation du Front national."

Pour mesurer précisément ce déséquilibre, on peut aller examiner plus en détail les différents relevés.

Si l’on regarde les chaînes généralistes, en comptant les journaux et les magazines, on observe un déséquilibre important : le Front national bénéficie de 22 % du temps d’antenne consacré aux partis politiques sur France 2, de 29 % sur France 3, de 65 % sur France 5 et de 50 % sur Canal Plus. En comparaison, EELV a 1 % sur France 2, 5 % sur France 3 et rien sur les autres chaines. L’UMP est bien mieux traitée que le PS, et le Parti de gauche n’apparait simplement pas.

Si l’on regarde sur ces chaînes les programmes, on observe sur Canal Plus une surreprésentation importante de l’UMP, une surreprésentation d’EELV et du FN, tout ceci au détriment du PS

Quant aux chaines d’information en continu, elles se livrent à une véritable propagande en faveur du parti d’extrême-droite :

EELV : 5 % du temps sur BFM, 4 %sur i-Télé, 2 % sur LCI. FN : 43 % sur BFM, 21 % sur i-Télé, 15 % sur LCI. Parti de gauche : 8 % sur BFM, 2 % sur i-Télé, 7 % sur LCI. PS : 15 % sur BFM, 29 % sur i-Télé, 40 % sur LCI. UMP : 19 % sur BFM, 33 % sur i-Télé, 26 % sur LCI.

Au total, si l’on additionne les temps de parole accordés par les huit chaînes de télévision pour lesquelles le CSA a effectué un relevé, on obtient un temps d’antenne pour la période, tous partis confondus, de 5h45min51s. .

Le temps consacré au FN a été de 1 h 29min 59 s. Soit 26 % de 5 h 45 min 51 s. . Le temps consacré à l’UMP a été de 1 h 37 min 18 s, soit 28,1%. . Le temps consacré au PS a été de 1 h 28 min 35s, soit 25,6%. . Le temps consacré à EELV a été de 13 mn 1s, soit 3,75 %.

Les chaines de télévision ont voté Front national. Et les médias, ensuite, claironnent sur "la poussée du Front national". Cela s’appelle une prophétie auto-réalisatrice.

Le plus étonnant, au final, c’est qu’il n’y ait pas plus d’électeurs qui suivent la propagande des médias de l’oligarchie.

Source : Hervé Kempf pour Reporterre. site : http://www.reporterre.net/

Les chaines de télévision ont voté Front national

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article