Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Médias officiels, chiens de garde de l'Oligarchie

"Sans théorie révolutionnaire, pas de mouvement révolutionnaire"

Amérique Latine: ATTAQUE D'ARMES CLIMATIQUES HAARP DES USA CONTRE LE Venezuela, LA Bolivie, le Brésil ET L'Equateur

CE N'EST PAS UNE PLAISANTERIE !

Par Fabrizzio Txavarria Velasquez – CENIC

Chili, Santiago (AGPROG) – La station de HAARP (High Frequency Active Auroral Research Program), Programme de Recherche HAARP18 Active Auroral de Haute Fréquence situé à Gakona, au sud-est de Fairbanks, Alaska (USA), serait impliqué dans l'irradiation par micro-ondes de forte puissance de larges régions de l'Amérique du Sud, à l'intérieur d'un programme de la CIA et du Département d'Etat intitulé BRIOCHE qui utilise des armes climatiques, dans le seul but de déstabiliser les régimes des pays qui ne sont pas d'accord avec les intérêts des Etats-Unis, en affectant ces pays en provoquant sur eux des pluies et des inondations, avec le désastre économique qui en découle.Et cela, selon ce que montrent les dernières photos de l'activité d'Induction Magnétique de leurs antennes, curieusement toutes à leur puissance maximale, et leurs répliques de liaisons d'antennes en Amérique du Sud seraient aussi activées et fonctionneraient à leur puissance maximale. Selon le NLR Naval Laboratory Research – Laboratoire de Recherches de la Marine du Pentagone, HAARP pourrait produire des masses de nuages de 1 à plusieurs heures de durée, selon ce qui serait nécessaire en toute zone du globe et avec comme conséquence, la survenue de tempêtes selon le type de charge générée et l'ionisation.

L'installation HAARP se fonde sur des expérimentations d'ondes de radio et d'électromagnétisme de niveaux interdits et antérieurement déjà, l'Union Européenne et sa Commission sur les Sujets Extérieurs, la Sécurité et la Politique de Défense a ordonné aux Etats-Unis d'arrêter cette sorte d'armes climatiques et leur usage sans distinction, sans aucune réponse encore du Pentagone ou du Département d'Etat, qui se voient libres de les utiliser et de les perfectionner sans lois qui les régissent.

Les antennes fonctionnent en envoyant une décharge électromagnétique de forte puissance en direction de la ionosphère , elles font que celle-ci se réchauffe trop et serve de miroir pour ensuite diriger le reflet vers la cible ou vers l'objectif militaire ou vers la zone géographique en provoquant une impulsion magnétique qui peut changer l'environnement.

A Gakona, Alaska, se trouvent 360 antennes dont chacune peut générer 10 000 watts, 3,6 millions de watts ensemble. Comparons-la à station AM la plus grande des Etats-Unis, celle-ci transmet 50 000 watts. Le système a été mis au point en pensant au bouclier antimissiles et pour la communication avec des sous-marins atomiques à grande profondeur faisant partie du programme IDE Initiative de Défense Stratégique mais ensuite, on lui aurait donné différentes sortes d'applications parmi lesquelles on trouve le contrôle climatique global en provoquant des pluies intenses dans des zones ou des régions déterminées, des sécheresses, en déplaçant les nuages ou en développant des tornades. Il serait utilisé aussi pour la recherche de réserves de minerais précieux et de pétrole, pour mettre en activité des failles tectoniques, et même pouvoir influencer l'esprit de la population par la contrôle mental en émettant de basses fréquences ELF, la rendant agressive ou docile (c'est une autre caractéristique de HAARP qui est à l'essai).

Liaisons d'antennes dans d'autres parties du Globe.

Il doit être clair que HAARP ne travaille pas seul bien qu'il puisse le faire et utilise à diverses occasions des stations HAARP situées sur tout le globe, plusieurs étant situées en Amérique du Sud pour le contrôle du climat comme celle de la Jicamarca au Pérou, d'autres liaisons d'antennes sont situées dans le Sud de la Colombie, le Sud et le Nord du Chili et les îles du Pacifique. D'autres ont été placées par l'OTAN en Europe, en Asie et en Afrique. La dernière chose que l'on sait est qu'ils ont aussi réussi à armer les liaisons d'antennes sur des plateformes maritimes avec une autre sorte de technologie.

Activation inhabituelle de HAARP en 2014 à leur pleine capacité.

Le site officiel du projet HAARP dans les rapports de son magnétomètre d'induction montre étrangement une intense activité durant les 12, 18 et 20 janvier 2014, coïncidant avec des pics de pluies sur de larges zones de l'Amérique du Sud comme la Bolivie, l'Equateur, le Venezuela et le Brésil. Inexplicablement, les jours suivants, le site officiel duquel nous avons extrait l'information sur l'activité de HAARP resta hors service et ne montra pas l'information de sa grande activité sur l'Amérique. Que nous cache le Département d'Etat des Etats-Unis ? Il est temps que l'OEA, l'UNASUR, la CELAC se prononcent publiquement sur ces attaques de la ionosphère sur l'Amérique du Sud et leur manipulation sans le consentement préalable des nations touchées. Quelles recherches tellement importantes ont à réaliser les Etats-Unis sur la ionosphère d'Amérique du Sud et sur des cieux étrangers ?

La direction du site officiel de HAARP www.haarp.alaska.edu est actuellement hors services sans la moindre explication. Comme également le site de son magnétomètre d'induction : http://www.haarp.alaska.edu/data/scmag/images/latest-Bx.gif

De nouvelles armes contre les pays pour le contrôle de leurs ressources.

« Les Etats-Unis créent de nouvelles armes intégrales de caractère géophysique qui peuvent influer sur la troposphère avec des ondes de radio de basse fréquence. L'importance de ce saut qualitatif est comparable à la transition entre les armes blanches et les armes à feu ou entre les armes conventionnelles et les armes nucléaires. Ce nouveau type d'armes diffère de toutes les autres connues en ce que la troposphère et ses composantes se transforment en objets sur lesquels on peut agir pour faire le mal. »

Plainte de l'Union Européenne contre le HAARP en format PDF à la suite .

Position de l'Union Européenne où elle catalogue le HAARP comme ARME de nouvelle technologie.

l'Union Européenne considère que le HAARP est un sujet d'intérêt mondial et de préoccupation mondiale étant donné ses répercussions considérables sur le milieu ambiant et exige que les aspects juridiques, écologiques et éthiques donnent lieu à une enquête effectuée par un organe international indépendant avant de continuer la recherche et les essais militaires. Elle regrette que le Gouvernement des Etats-Unis ait refusé de façon répétée d'envoyer un représentant qui fasse une déclaration devant une audience publique ou toute réunion postérieure que mette en place une commission compétente sur les risques environnementaux et pour la population du Programme de Recherche de Haute Fréquence Auroral (HAARP) qui est financé actuellement en Alaska et en d'autres endroits du globe.

Conclusion :

C'est une priorité urgente que les gouvernements d'Amérique du Sud et de toute la planète se mobilisent et se prononcent devant ce type d'essais et d'expériences dans la ionosphère de nos régions par des puissances qui n'ont ni permis ni autorisation pour les manipuler ni l'autorité morale pour le faire. En même temps, on devrait interdire dans la région tout type d'installation ou de développement d'armes qui tentent de manipuler le climat à des fins militaires ou géopolitiques au moyen de géo-technologies et de géo-ingénierie.

(source Progresismo humano, 10 février 2014 (traduction Françoise Lopez)

Amérique Latine: ATTAQUE D'ARMES CLIMATIQUES HAARP DES USA CONTRE LE Venezuela, LA Bolivie, le Brésil ET L'Equateur

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article